Précédent

Octobre Rose
#OctobreRose

APPEL D'OFFRES 2018
Formulaire d'attribution des Crédits de Recherche

Des experts comptables à l'Espace Ligue
De nouvelles consultations sont organisées, grâce aux volontaires et au partenariat de l'Ordre…

Découvrez notre rapport d'activités 2017 !
Venez consulter en ligne le rapport d'activités de la Ligue contre le cancer Gironde suite à notre…

Pauses Musicales avec Salvatore Caputo
Les rendez-vous de l'Espace Ligue

Création de nouveaux Espaces sans Tabac
6 Espaces sans tabac au CHU Saint André

RECHERCHE DE BÉNÉVOLES ET MEDECINS

Lecture : CACHEZ CE SEIN... Nouvelles de Marie Paule Quintanilla
9 nouvelles qui parle du sein

Cancers, attention aux traitements miracles
Non validées scientifiquement, ces méthodes peuvent être dangereuses !

Pratiquez la Rando Santé !
Venez pratiquer la Rando Santé, une activité physique adaptée aux personnes malades.

Opération Commerçants Solidaires
Devenez Commerçants Solidaires et affichez votre soutien à la lutte contre le cancer !

SPÉCIAL ENTREPRISE
Rejoignez le Club des partenaires de la Ligue !

OCTOBRE ROSE 2018 / PENSEZ à réserver votre matériel
Dépliant, Tee-shirts, bracelets, ballons... appelez maintenant le 05 56 33 22 56

Suivant

CANCER DE LA PEAU

Dépistage du cancer de la peau

Le contexte :
Près de 80 000 cancers de la peau sont diagnostiqués chaque année. L'exposition aux rayonnements UV (soleil, cabines de bronzage) est le principal facteur de risque évitable de ces cancers. On estime que le nombre de nouveaux cas de mélanome cutané dans le monde devrait encore doubler d'ici à ces 20 prochaines années. 
Les cancers de la peau ne peuvent pas être « dépistés » au sens strict puisqu’on ne peut pas les identifier avant l’apparition de symptômes. Il est cependant possible de les détecter précocement par un examen visuel de l’ensemble de la peau destiné à repérer les taches pigmentées ou les grains de beauté pouvant faire suspecter un cancer. Communément appelé dépistage des cancers de la peau, cet examen est en général pratiqué par le dermatologue. Dans la pratique, le médecin traitant oriente vers un dermatologue lorsqu’il identifie une personne à risques (peau claire, nombreux grains de beauté, antécédents familiaux de cancer de la peau…) ou s’il repère une tache suspecte sur la peau au cours d’un examen.

La détection précoce des cancers de la peau est capitale, en particulier pour le plus grave d’entre eux, le mélanome. En effet, détecté tôt, il peut la plupart du temps être guéri.

Mais en cas de diagnostic tardif, les chances de guérison diminuent considérablement car le mélanome s’étend rapidement à d’autres parties du corps et les traitements existants sont alors peu efficaces. La détection précoce est donc le principal moyen dont on dispose aujourd’hui pour réduire la mortalité par mélanome.

La campagne girondine : « Le soleil n’aura ni ma peau, ni mes yeux, je me protège ! »
> à télécharger
Et la journée nationale de prévention et de dépistage des cancers de la peau.
www.syndicatdermatos.org