Le 15 février est la journée internationale des cancers de l’enfant, de l’adolescent et du jeune adulte. Ces maladies touchent plus de 2 500 enfants chaque année, elles représentent la 2e cause de mortalité chez ces derniers.

Depuis sa création en 2002, cette date représente un temps fort de mobilisation : accompagner les jeunes durant leur difficile combat contre le cancer, les aider à maintenir leurs liens sociaux et scolaires, rompre leur isolement et diminuer autant que possible les conséquences à long terme de la maladie sont autant d’enjeux pour lesquels la Ligue agit au quotidien. Cela est d’autant plus important que la crise de la Covid que nous traversons depuis un an maintenant a eu des conséquences préoccupantes : retards de diagnostics et bouleversements des parcours de soins n’épargnent hélas pas les enfants et les jeunes adultes. Faire reculer les cancers de l’enfant, des adolescents, des adolescents et des jeunes adultes, c’est d’abord faire progresser la recherche. En 2019, 3 millions d’euros ont été alloués par la Ligue aux travaux de recherche les plus innovants en oncopédiatrie. Parmi les projets les plus prometteurs : Les travaux d’Olivier Delattre et de ses équipes, qui pourraient déboucher sur le développement de plusieurs stratégies d’immunothérapie du sarcome d’Ewing (vaccination, anticorps bi-spécifiques, thérapie cellulaire proche du modèle des cellules CAR-T) ; RHABDOrigin, porté par un consortium de jeunes chercheurs dont Marie Castets (Inserm, Lyon) et Cédric Maurange (CNRS, Marseille), a pour but de faire progresser la recherche sur les cancers de l’enfant à travers un travail collaboratif et établir une meilleure compréhension des bases moléculaires de sarcomes des muscles striés, les rhabdomyosarcomes, afin de pouvoir proposer de nouvelles thérapies, plus efficaces et moins toxiques. Cet engagement de la Ligue dans la lutte contre les cancers pédiatriques n’est pas récent. Depuis 2004, année de lancement du programme  » Adolescents et Cancer  » (élargi en 2015 au programme  » Enfants, Adolescents et Cancer « ), l’association est mobilisée pour améliorer la prise en charge médicale et psychologique des enfants, des adolescents et des jeunes adultes atteints d’un cancer. Depuis 2020, la Ligue renouvelle sa politique de soutien à la recherche sur les cancers pédiatriques, avec deux nouveaux axes de recherche : – Les cancers réfractaires aux traitements ou en rechute après traitement (mauvais pronostic). – Les pistes thérapeutiques moins génotoxiques afin de limiter les risques de second cancer pour les cancers considérés comme  » guérissables  » par des traitements actuels. Au-delà du soutien à la recherche, cet engagement en oncopédiatrie a été d’emblée renforcé par la mise en place, dans les établissements de soins, d’espaces de bien-être pour les jeunes : ces derniers sont notamment situés à Rennes, Bordeaux, Strasbourg, Nantes, Saint-Denis de la Réunion. Des programmes de séjours au grand air sont par ailleurs organisés par plusieurs Comités départementaux de la Ligue pour égayer les vacances des enfant touchés par la maladie. Ce faisant, la Ligue poursuit un objectif ambitieux contre les cancers de l’enfant, de l’adolescent et du jeune adulte : associer des expertises complémentaires pour répondre plus rapidement à des questions fondamentales sur certains cancers rares des enfants et adolescents mais également proposer à ces derniers des lieux et des moments dédiés pour les soulager des conséquences de la maladie.

Pour tout cela, vos dons sont cruciaux. Ensemble, continuons de lutter contre les cancers de l’enfant !

Merci !

Pour faire un don, cliquez ici 

  Retrouvez toutes les informations sur les cancers de l’enfant et de l’adolescent et sur la recherche en Gironde sur notre page « Cancer enfants adolescents et jeunes adultes »    
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin