Du 13 au 28 mars 2021,
La Ligue contre le Cancer Gironde et 19 magasins E.Leclerc de Gironde organisent la 18ème édition de l’opération « Tous unis contre le cancer ».

La Ligue contre le cancer Gironde et les 19 magasins E.Leclerc de Gironde reconduisent, pour la 18ème année consécutive, l’opération « Tous unis contre le cancer », du 13 au 28 mars 2021.

Les dons collectés sont indispensables pour la recherche et permettent de financer une grande partie du programme « Enfants, Adolescents, jeunes adultes et cancer ». Cette édition 2021 est particulièrement importante : l’année passée a été difficile et a eu des conséquences préoccupantes pour les personnes touchées par le cancer (retards de diagnostics et complexification des parcours de soins notamment). La mobilisation de tous est cruciale.

Comment participer à l’opération « Tous unis contre le cancer » ?
Du 13 au 28 mars, 19 magasins E.Leclerc de Gironde et le comité départemental de la Ligue contre le cancer de Gironde organisent l’opération « Tous unis contre le cancer » afin de récolter des dons pour soutenir la recherche.

Des cartes de dons seront distribuées aux clients. Il suffira de les passer en caisse pour contribuer à hauteur de 2 euros (minimum).

Sinon, prenez en photo le code barre de la photo ci-dessous et passez le en caisse ! 


Cette année, E.Leclerc fait également évoluer la manière de donner en proposant aux clients payant par carte bancaire de réaliser un don directement via le terminal de paiement en arrondissant leur panier à l’euro supérieur.
Enfin, les clients habitués à faire leurs courses avec le service E.Leclerc Drive, pourront également faire des dons en ligne, en ajoutant la carte de dons dématérialisée à leur panier.

« Le cancer reste la première cause de mortalité en France, c’est une maladie qui nous touche tous sans distinction. C’est un véritable fléau qui n’épargne pas les jeunes enfants et adolescents. Nous sommes très heureux d’apporter un peu plus d’espoir et surtout plus de moyens pour la recherche et les équipes hospitalières qui prennent en charge ces enfants et adolescents. Les dons ont chuté en 2020, il faut donc se mobiliser plus que jamais cette année pour permettre des avancées concrètes dans la lutte contre ce fléau » explique Michel-Édouard Leclerc, Président du Comité Stratégique des Centres E.Leclerc

« En cette période où la Covid-19 est omniprésente dans tous les esprits, l’action de la Ligue contre le cancer est plus que jamais primordiale pour toutes les familles touchées par le cancer. Les cancers pédiatriques particulièrement, sont des anomalies injustes pour ces enfants qui commencent tout juste leur vie. C’est pourquoi la Ligue contre le cancer y consacre 8 à 10% de son budget de recherche, soit plus de 3 millions d’euros par an, en partie en partenariat avec les enseignes Leclerc. Nous appelons tous les Français à se mobiliser contre ce fléau et à nous aider à éradiquer les cancers pédiatriques grâce aux formidables travaux des équipes de recherches qui font tout pour mieux comprendre comment ces cancers se développent. » déclare Axel Kahn, Président de la Ligue contre le Cancer.


E.Leclerc, premier soutien financier de la Ligue dans son combat contre les cancers pédiatriques.
E. Leclerc permet à La Ligue contre le cancer d’être le premier financeur de la recherche pour lutter contre ces maladies, avec un programme spécifique et récurrent, dédié à la recherche sur les cancers de l’enfant, de l’adolescent et du jeune adulte. Les avancées se matérialisent par des applications concrètes « au chevet des patients » et jouent un rôle essentiel dans l’amélioration de la prise en charge et des traitements.

Les fonds récoltés dans le cadre de ce programme soutiennent la recherche selon 4 grands axes :
La compréhension de la maladie afin de mieux identifier les facteurs déclencheurs des cancers chez les enfants, adolescents et jeunes adultes ;
L’accès aux traitements innovants pour permettre aux enfants et aux adolescents atteints de cancer d’avoir accès, dans des conditions optimales et encadrées, aux essais cliniques sur des molécules innovantes ;
L’accompagnement des enfants et des proches sur les effets des traitements à long terme afin d’améliorer la vie après la maladie ;
La prévention et l’éducation à la santé en milieu scolaire afin de sensibiliser les enfants dès le plus jeune âge quant aux facteurs favorisant l’apparition de la maladie.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin